Privilégier un entraînement qualitatif

Thème : Vélo Wattbike

Profil pratiquant : Romain Connault, 33 ans, cycliste et vététiste, triathlète moyenne/longue distance. Pratique le WattBike depuis 8 mois.

 

FR”>Ayant une vie professionnelle prenante et n’ayant plus beaucoup de temps pour rouler en extérieur, la solution de pratiquer le vélo indoor à domicile à n’importe quel moment de la journée était la meilleure solution.

 

FR”>Le principal objectif était tout d’abord de me maintenir en forme et de progresser pendant la période hivernale pour préparer la nouvelle saison et notamment le « Half Iromann » de Belfort (2 juin 2012). 

 

FR”>Pour progresser il ne suffit plus d’aligner des kilomètres pour avoir des résultats. Il est donc important de privilégier un entraînement qualitatif et non quantitatif. Pour faire un entraînement qualitatif, il m’était nécessaire d’avoir ses précieuses données à savoir :

 

-18.0pt;mso-list:l1 level1 lfo1”> Symbol;mso-fareast-language:FR”>·      La cadence de pédale en tr/min ;

 

-18.0pt;mso-list:l1 level1 lfo1”> Symbol;mso-fareast-language:FR”>·      La puissance instantanée en Watt ;

 

-18.0pt;mso-list:l1 level1 lfo1”> Symbol;mso-fareast-language:FR”>·      La fréquence cardiaque en pulsation/min ;

 

-18.0pt;mso-list:l1 level1 lfo1”> Symbol;mso-fareast-language:FR”>·      La répartition de la force en % sur chaque pédale ainsi que la courbe de pédalage ;

 

FR”>Avec toutes ses données en main, j’ai pu améliorer ma vélocité et ma force musculaire.

 

FR”>De plus grâce au cintre de triathlète, j’ai pu découvrir l’intérêt et l’efficacité d’un tel cintre me permettant de m’aider avec les bras pour appuyer plus fort sur les pédales.

 

Pour moi une semaine idéale est de trois à quatre séances de 1h00 soit en force, soit en vélocité.

 

Une séance type de force est composée de la manière suivante :

 

  • 30 min d’échauffement avec une montée progressive de la résistance à air jusqu’à 3 ou 4 et de la résistance magnétique jusqu’à 3 ou 4 selon la forme ;
  • 30 min de fractionner avec 10 séries de 2 min récup 1min à une cadence entre 90 et 100 tr/min en position air 3 et magnétique 4 ou en 4 position air et magnétique 3 soit une puissance instantanée en watt de 220 à 280 W ;
  • 5 à 10 min de retour au calme ;




FR”>Une séance type de vélocité est composée de la même manière qu’une séance force avec la partie fractionnée faite de la manière suivante :

 

FR”>10 séries de 2 min récup 1 min entre 100 et 110 tr/min en position air 2 et magnétique 1 soit une puissance développée de 220 à 240W.

 

FR”>Après une grande rigueur et assiduité à l’entraînement, j’ai pu constater les résultats dès mes premières sorties sur route notamment dans les parties roulantes où il est nécessaire du grand braquet et les bosses pour passer en force. Les sorties du week-end sont plus enrichissantes et permettent de faire le point sur ma progression.

 

FR”>La concrétisation a été le « Half Ironman » de Belfort où j’ai parcouru le circuit vélo avec une vitesse moyenne de 31 km/h sur un parcours de 90 km avec l’ascension du Ballon d’Alsace. Mon classement final était 145ème sur 850 classés.

 

FR”>Concernant mes sorties longues distances sur route du week-end de 150km à 180 km, j’ai gagné entre 3 et 4 km/h de moyenne.

 

Le WattBike permet d’améliorer sa puissance mais aussi la récupération notamment après une sortie appuyée. Je descendais de mon vélo pour monter directement sur le WattBike comme les coureurs du Tour de France afin d’éliminer l’acide lactique. 

 

La pratique du WattBike associée au rameur Concept2 permet de réaliser des séances mixtes pour travailler les enchaînements en triathlon.

 Publié le Lundi 23 Juillet 2012