Je passe l’hiver au chaud sur mon Wattbike car je souffre de la maladie de Raynaud

Thème : Vélo Wattbike

“ Un grand merci à mon Wattbike pour m’avoir fait passer l’hiver au chaud, sans trop perdre de ma condition physique. Je demeure dans l’Est de la France, et l’hiver est froid et tenace. Manque de chance, je souffre de la maladie de Raynaud, (problèmes de circulation sanguine aux extrémités des doigts et des orteils) ce qui fait que je ne sors pas le vélo par une température en dessous de 8 / 10° car au bout de 15 km, je ne les sens plus et ne peux plus freiner ni passer les vitesses. Et je vous passe les bons moments quand je rentre et que la circulation se remet dans les doigts........

Avec mon wattbike, terminés ces soucis. Que du bonheur les intempéries ne sont plus un frein pour moi. Les premières séances furent pour moi un peu difficiles, je me suis vite aperçu que je ne savais pas pédaler correctement. Grâce au graphique du wattbike, il est aisé de se corriger seul. Pour cela, j’ai dû revoir ma position, et modifier quelques petites choses comme le recul et la hauteur de selle, etc...Je m’entraine 1 heure, 3 à 4 fois par semaine. J’aime beaucoup le programme des séances intervalles de 5 km 3’ repos, je varie les intensités à chaque intervalle tout en pédalant à une cadence de 95 / 100 trs. De temps en temps je vais une séance de muscul avec une résistance importante et une cadence à 50 tours. Je ne sais pas si s’est le programme idéal, mais j’ai vu que je progressais en puissance. Première sortie avec les copains en vélo cette semaine ( température à 12° ) avec lesquels je n’avais pas roulé depuis novembre dernier. Essai très concluant puisque je ne me suis pas fait largué, au contraire. Merci pour les bons conseils lors de l’achat de cet appareil. Certes, c’est un investissement, mais çà vaut le coup j’en suis très satisfait et mon épouse aussi, car elle effectue également des séances sur le Wattbike, en se calant sur des 3 km et 2’ de repos en variant les intensités. Elle aussi s’est vue progresser et gagner en puissance. Le seul regret est qu’il n’y ai pas de programmes d’entrainement comme nous en avons avec l’ergométre. Mais çà viendra peut-être.”

Lionel

 Publié le Mardi 24 Février 2015