L'Avirose

 Publié le Vendredi 03 Mai 2019

Qu'est ce que l'Avirose ?

AVIROSE est un concept d’entrainement « indoor » sur machine à ramer (concept2) pour les femmes opérées d’un cancer du sein, afin de les aider dans leur reconstruction et de les (re)mettre à l’activité physique. Ce concept a été développé par Jocelyne Rolland, kinésithérapeute, D.U. Sport Santé, avec le soutien de la Fédération Française d’Aviron dans le cadre du programme « AVIRON Santé ». 

 

 

 

 

 

Ce concept est la suite logique de la kinésithérapie pratiquée dès la chirurgie afin de limiter au mieux les déficits et les séquelles dus aux différents traitements ; c’est pourquoi il se pratique chez les kinésithérapeutes spécifiquement formés à cette méthode. L’AVIROSE peut aussi être proposé dans les clubs d’aviron ayant le label « Aviron Santé » associé alors à une pratique « outdoor ».

 rameur avirose

Challenge AVIROSE

Chaque année depuis 2018, l’entrainement de ces femmes leur permet de concourir pour le Challenge AVIROSE, course exclusivement féminine, en relais de 4 femmes dont deux au moins auront été opérées pour un cancer du sein. Cette course de 4 fois 500 mètres a lieu durant les championnats de France d’Aviron Indoor organisés par la Fédération Française d’Aviron.

Ainsi l’entrainement de ces femmes tout au long de l’année devient motivant et motivé par cette participation à une grande fête sportive en public et non pas seulement à cause de la maladie qu’elles ont vaincus. Les équipes créées à cette occasion, amies, collègues, soignantes montrent, s’il en était encore besoin, que le sport est bon pour toutes les femmes et que pratiqué à plusieurs, il est source d’une grande satisfaction.

 

Formation Avirose 

Programme et objectifs de la formation AVIROSE :

  • Proposer dans un cabinet libéral, une diversification vers la mise en œuvre de l’activité physique adaptée pour les femmes traitées pour un cancer du sein (ou autre cancer aux déficits superposables).
  • Connaître le pourquoi de l’intérêt de l’activité physique contre le cancer, le comment de cette mise en place avec la réalisation du bilan kinésithérapique, la mise en place d’un entrainement d’aviron indoor et le suivi de l’entrainement :
    • Savoir utiliser et entretenir le matériel,
    • Etre capable d’encadrer une séance d’aviron indoor,
    • Etre capable de préparer le Challenge AVIROSE.
    • Choisir l’aviron indoor comme type d’activité proposée, pouvoir transposer à d’autres techniques d’endurance et de renforcement musculaire si besoin.
    • Etre répertorié comme acteur de l’activité physique adaptée dans le cadre du sport sur ordonnance. Savoir communiquer avec les médecins prescripteurs du sport sur ordonnance.
    • Engager des équipes pour le prochain challenge AVIROSE. S’engager dans une activité physique pour soi-même en tant que vecteur de changement de mode de vie.
    • Découvrir le concept Aviron Santé

 

Cette formation spécifique kiné a déjà eu lieu à 3 reprises depuis novembre 2018, 2 fois sur Paris et plus précisément dans les locaux de la Fédération Française d’Aviron, puis plus récemment à La Réunion où des kinésithérapeutes formés à la prise en charge des femmes opérées d’un cancer du sein ont souhaité se diversifier en proposant ce retour à l’activité physique tellement bénéfique pour la santé de ces femmes.

A l’occasion de ces formations  les kinésithérapeutes présents ont pu découvrir et apprécier cette activité endurante et musclante qui répond totalement aux besoins des femmes ayant subi des traitements lourds pour combattre le cancer :

  • Chimiothérapie qui « démuscle » fortement les membres inférieurs
    • Le geste de l’aviron muscle en premier lieu les membres inférieurs
    • Chirurgie et radiothérapie du sein et du creux de l’aisselle qui affaiblit le membre supérieur du côté atteint et referme la posture sur la zone meurtrie 
      • Le geste de l’aviron muscle les membres supérieurs dans le sens de l’ouverture et du redressement de la posture
    • Hormonothérapie plaçant les femmes en état de ménopause avec ce que cela suppose de raideurs et de douleurs articulaires, affaiblissement musculaire et prise de poids
      • Le geste de l’aviron entretien les articulations tout en musclant pour aider à la gestion du poids
    • Reconstruction du sein utilisant les zones du ventre ou du dos (les lambeaux), zones à renforcer et à reconstruire du fait des rançons cicatricielles 
      • Le geste de l’aviron renforce le tronc globalement

L’impact sur la condition physique de ces traitements est considérable et la fatigue qui accompagne 80% des patientes les handicape lourdement

  • Les bénéfices de l’aviron indoor, activité musclante et endurante, ont été démontrés pour améliorer la condition physique, l’endurance et diminuer la fatigue. 

 

Les adresses des kinésithérapeutes formés se trouvent sur le site www.sereconstruireendouceur.com

Suivez Avirose sur facebook : www.facebook.com/avironindoorcancerdusein/

 

 Livre "La Méthode AVIROSE"

livre la methode avirosePour en savoir plus, Jocelyne Rolland vous propose le Livre « La Méthode AVIROSE. Se reconstruire en douceur après un cancer du sein » aux Éditions Kiwi, sorti en librairie le 28 Mars 2019. 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques informations sur le thème « Activité physique et cancer du sein» :

Selon l’OMS, le manque de pratique d’activité physique (AP) est considéré comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (responsable de 6% des décès)[1]et est la cause de 21 à 25 % des cancers du sein. Le Plan Cancer 2014-2019 prévoit de généraliser une démarche de prévention après diagnostic de cancer, incluant notamment la promotion de l’AP et la réduction de la sédentarité[2].

L’activité physique participe à la prévention du cancer du sein à 3 niveaux :

  • Prévention primaire : avant et après la ménopause, en augmentant le métabolisme et la masse musculaire ce qui permet le contrôle du poids (le surpoids est un facteur de risque pour de nombreux cancers dont le cancer du sein)
  • Prévention secondaire : en améliorant les symptômes  pendant et après les traitements du cancer du sein
    • Pendant les traitements adjuvants (chimio / radio)

Meilleure capacité aérobie, renforcement du cœur et développement des capacités respiratoires, maintien de la force musculaire pour contrôler la sarcopénie génératrice d’obésité sarcopénique (nouvelle entité clinique caractérisée par un excès de masse grasse associé à une réduction de la masse maigre musculaire)

  • L’obésité sarcopénique et une nouvelle entité clinique caractérisée par un excès de masse grasse associé à une réduction de la masse maigre musculaire
  • Gestion du Poids et de la composition corporelle pour éviter la prise de poids et l’augmentation morbide de la graisse abdominale
  • Contrôle de la fatigue, diminution de l’anxiété, dépression pour l’amélioration de la qualité de vie
  • Diminution des douleurs articulaires car le mouvement est antalgique.
  • Après les traitements adjuvants
    • Force musculaire et souplesse récupérées plus vite
    • Poids et composition corporelle contrôlés
    • Fatigue diminuée, qualité de vie augmentée
    • Anxiété et dépression diminuées, image du corps améliorée[3]
    • Prévention tertiaire du cancer du sein : sur le long terme, si activité physique maintenue plus de 6 mois, 3 à 5 fois par semaine, endurante et musclante :
      • Diminution des rechutes de 24 à 50%
      • Diminution de la mortalité liée au cancer 33%

Diminution de la mortalité générale de 41%[4].

                            

[1]Après l’hypertension (13%), le tabagisme (9%) et l’hyperglycémie (6%).

[2]Plan cancer 2014-2019, action 8.6.

[3]Schmitz KH, Courneya KS, Matthews C, Demark-Wahnefried W, Galvao DA, Pinto BM, et al. American College of Sports Medicine roundtable on exercise guidelines for cancer survivors. Med Sci Sports Exerc. 2010 ;42(7) :1409-26.

[4]Ibrahim EM, Al-Homaidh A. Physical activity and survival after breast cancer diagnosis: meta-analysis of published studies. Med Oncol 2011; 28(3):753-765.